Traité de l’ONU sur les STN et les droits humains : une nouvelle tentative de détournement menace le processus

20/10/2022

Traité de l’ONU sur les STN et les droits humains

Les communautés touchées et les mouvements sociaux demandent instamment de remettre les négociations sur les rails face à une nouvelle menace de diversion du processus

A l’approche de la 8ème session du Groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur les sociétés transnationales et autres entreprises commerciales dans le respect des droits de l’homme (24-28 octobre 2022), la Campagne mondiale exprime sa déception et son inquiétude face au recul patent et inexplicable du président du Groupe de travail (Equateur) concernant la méthodologie de travail et le contenu de la 8ème session.

Le nouveau geste du Président ignore totalement la méthodologie convenue par le Groupe de travail lors de la 7e session et le travail réalisé au fil des ans par les mouvements sociaux, les organisations de la société civile, les syndicats, les personnes et les communautés affectées par les STN, ainsi que par de nombreux États participant aux négociations. Avec cela, la Présidence s’écarte définitivement du mandat de la résolution 26/9 et de l’objectif de créer un cadre normatif mondial capable d’éliminer les stratégies de dumping social et environnemental des STN, de mettre fin à leur impunité et de garantir l’accès à la justice pour les personnes affectées par les violations des droits humains et les dommages environnementaux commis par les STN et les entités au long de leurs chaînes de valeur mondiales.

Dans cette déclaration, la Campagne mondiale a appelé tous les États à se mobiliser, à rejeter cette manœuvre malheureuse, et à inverser la tournure des événements. Nous exhortons également le respect de la nature démocratique du processus et des accords conclus jusqu’à présent.

Lire la déclaration complète en anglais ou en espagnol

 

Catégories Accès à la justice Actualités Articles Campagnes Sociétés transnationales
Étiquettes