Graves violations des droits humains au Chili

27/03/2020

En octobre 2019, un mouvement de protestation massif a vu le jour au Chili pour protester contre le modèle néolibéral sauvage qui aggrave les inégalités sociales et ignore les processus collectifs démocratiques. Depuis lors, face aux demandes populaires, la seule réponse du gouvernement a été le déploiement de l’armée dans les rues qui, avec la police, a déclenché une répression sanglante à l’encontre des manifestants.

Dans son intervention lors de la 43ème session du Conseil des droits de l’homme, le CETIM a dénoncé les violations massives et systématiques des droits humains par les forces de l’ordre de ce pays, en exhortant le gouvernement à mettre fin aux exactions et en appelant le Conseil à activer ses mécanismes et procédures appropriées.

Lire la déclaration en espagnol

Ecoutez la déclaration en anglais

Catégories Actualités Articles Déclarations Droits économiques, sociaux et culturels Droits humains
Étiquettes