Présentation du rapport du 2e Examen périodique universel de Madagascar

19/03/2015

CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME
Point 6 : Examen périodique universel

[Extraits de la déclaration]

Les actes illégaux évoqués par la délégation malgache sont des exécutions extrajudiciaires et des actes de torture, et sont loin d’être des cas isolés puisque plus d’un millier de personnes ont été assassinées dans cette région depuis 2012, sans parler des pillages et de la fuite de milliers de personnes suite à la terreur exercée par les forces de l’ordre.

Dans ce contexte, nous demandons au gouvernement malgache d’inviter le Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires à enquêter sur les exactions commises par les forces de l’ordre et les bandes armées, ainsi que sur le commerce illégal d’armes. Le gouvernement malgache devrait prendre toutes les mesures nécessaires pour lever immédiatement toutes les restrictions à la liberté d’expression, d’association et de manifestation pacifique. Ce sont des mesures essentielles pour construire la démocratie, la réconciliation nationale et le respect des droits humains de chacun.

Genève, le 19 mars 2015

Lire la déclaration orale du CETIM

Voir la vidéo sous-titrée en français

Catégories Cas Déclarations Droits économiques, sociaux et culturels DROITS HUMAINS Madagascar
Étiquettes
bursa evden eve nakliyat