Nouvelle colonie israélienne à Jérusalem-Est

11/11/1997
Commission des droits de l'homme

Intervention au point 4 : violations dans les territoires arabes occupés. Déclaration orale du CETIM.



Accéder à la déclaration en PDF

Le Centre Europe-Tiers Monde (CETIM) tient à attirer votre attention sur le caractère inadmissible de la mise en oeuvre du chantier d’une nouvelle colonie israélienne, Har Homa, sur la colline Abu Gnheim, à Jérusalem-est. Le CETIM avait déjà, lors de son intervention écrite de la 52ème Commission des droits de l’Homme (E/CN.4/1996/NGO/45), montré à quel point ce nouveau projet israélien fait partie d’une politique générale de spoliation et de musellement de la population palestinienne.

A de nombreux égards, la communauté internationale est responsable de l’existence et de l’évolution du conflit israélo-palestinien. Par conséquent, le CETIM est particulièrement choqué par certaines procédures du Conseil de Sécurité empêchant une fois encore la communauté internationale d’affirmer et surtout de garantir le respect des droits fondamentaux du peuple palestinien.

Le CETIM se demande quels espoirs peut encore conserver la population palestinienne vis-à-vis des Nations Unies, quand:

d’une part, l’Etat israélien n’a de cesse de mépriser les résolutions du Conseil de Sécurité, et de l’Assemblée générale depuis 1947;

et d’autre part, les Etats-Unis opposent, sous des prétextes peu avouables, leur veto à la condamnation de l’Etat israélien.

Les populations attachées à la Déclaration universelle des droits de l’homme ne sauraient durablement souffrir le régime de deux poids, deux mesures dominant le Conseil de Sécurité, qui trop souvent aboutit à des conséquences catastrophiques pour ces populations en détresse.

Le CETIM encourage les Membres de la Commission des droits de l’Homme à prendre à son compte la réaffirmation des droits inaliénables du peuple palestinien.


Catégories Cas Déclarations Droits des paysans Droits humains
Étiquettes