“Les multinationales nous volent nos terres”

24/05/2016

Lisez l’interview de Henry Saragih parue le 18 mai 2016 dans la Tribune de Genève et 24 Heures. Gustavo Kühn rencontre le président du syndicat paysan indonésien, initiateur mondial des droits des paysans.

Le CETIM est engagé depuis de nombreuses années en faveur d’une meilleure protection et promotion des droits des paysans.

Aux côtés de La Vía Campesina, il est le moteur de la campagne en faveur de l’adoption par le Conseil des droits de l’homme d’une Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales.

Henry Saragih, ancien coordinateur de La Via Campesina, est en Suisse pour participer au groupe de travail intergouvernemental chargé d’élaborer et d’adopter une Déclaration sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales. Interviewé par Gustavo Kühn pour la Tribune de Genève et 24 Heures, il parle du travail du CETIM à l’ONU. Il explique pourquoi il est important d’établir une déclaration sur les droits des paysans. Henry Saragih soulève également les nombreux problèmes dont sont victimes les paysans indonésiens. Pour finir, le président du syndicat paysans indonésien évoque les terribles incendies qui frappent son pays. Il met en lumière la responsabilité des multinationales qui mettent le feu à la forêt pour installer des plantations.

Article paru dans la Tribune de Genève

Article paru dans 24 Heures

© kris krüg

 

Catégories Actualités Articles Campagnes Déclarations Droits des paysans Droits humains
Étiquettes
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn