Pas de profit sur la santé: Exigeons la levée des brevets pour les médicaments et les vaccins!

12/10/2021

Communiqué de presse

Genève, le 12.10.2021 – Pas de profit sur la santé: Exigeons la levée des brevets pour les médicaments et les vaccins!

Le Conseil des ADPIC (Accord sur les «aspects de droits de propriété intellectuelle liés au commerce») de l’OMC se réunit les 13 et 14 octobre à Genève.

C’est cet accord qui permet l’interdiction de la copie des technologies (dont les fameux brevets). Les pays du Nord, la Suisse en tête, sont parvenus à imposer cet accord aux pays du Sud, avec le soutien des multinationales pharmaceutiques et agrochimiques.

A l’occasion de cette rencontre, nous voulons rappeler le cortège d’inégalités, d’exploitations et de morts que les brevets sur les médicaments et les vaccins entrainent dans les pays du Sud. Alors qu’ils apportent sécurité et profits pour les entreprises et les pays du Nord.

Profits et exploitations sur le dos des plus faibles

Avant même la pandémie de Covid-19, plus de 2 milliards de personnes sur la planète n’avaient pas accès aux médicaments ou vaccins dont elles avaient besoin. Parce que le système économique et politique actuel permet à des entreprises de se garantir le monopole sur les découvertes par des brevets, puis d’user de ce pouvoir en fixant des prix abusifs. Ce, souvent malgré un financement public considérable de la recherche, comme l’exemple de la Covid-19 le démontre bien.

Ainsi, suivant le pays dans lequel elle se trouve, une personne atteinte de l’épidémie du VIH/sida n’aura pas accès à certains génériques de médicaments, moins chers et de dernière génération, parce que des brevets empêchent leur commercialisation là où elle se trouve. Sans accès à un générique meilleur marché, cette personne ne pourra payer le prix du médicament vendu et ne pourra se soigner. Et l’épidémie pourra continuer.

La Covid-19: révélatrice des inégalités

La fracture vaccinale entre les pays du Nord et les pays du Sud ne fait que se creuser face à la Covid-19. En achetant à prix d’or des vaccins pourtant rendus possibles grâce aux milliards d’euros et de dollars de subvention publique, les pays riches ont réussi à vacciner autour de 80% de leur population. Ils s’engagent même dans une troisième dose vaccinale.

Pendant ce temps, le reste du monde, les pays du Sud ont à peine pu commencer à vacciner leurs populations. Cuba est le seul exemple d’un pays du Sud qui a développé des vaccins Covid et a commencé à fournir à d’autres pays des vaccins à but non lucratif.

Voilà les conséquences concrètes des brevets sur les vaccins anti-Covid: des prix hauts, une pénurie mondiale, une véritable ségrégation vaccinale et son cortège de millions de morts!

La solidarité internationale, c’est aussi exiger la fin des brevets

La Covid-19 a touché avant tout les populations les plus précaires, en particulier celles des pays du Sud. Pour sortir de la pandémie, la solution est mondiale: elle doit également être équitable! L’accès aux vaccins, aux diagnostics et aux traitements de la Covid-19 doit être garanti à toutes et tous.

Nous, associations qui luttons pour le droit et l’accès à la santé pour toutes et tous, qui soutenons des projets solidaires avec le Sud, nous constatons tous les jours les conséquences néfastes des monopoles économiques sur les soins dans les pays du Sud!

Aujourd’hui, notre action se tourne vers les Etats membres de l’OMC, en particulier ceux du Nord.

Nous exigeons:

  • Le respect, par tous les États, conformément à leurs engagements en matière de droits humains, du droit à la santé!
  • Le respect du principe de la primauté des droits humains, et donc du droit à la santé, sur le droit commercial, conformément aux affirmations à multiples reprises d’organes onusiens.
  • La levée immédiate des brevets et des monopoles sur tout ce qui concerne la santé!
  • Le partage de la capacité réglementaire pour approuver les vaccins!
  • Une répartition équitable et juste des vaccins Covid-19!
    • Lorsqu’ils sont produits par des entreprises privées, la gratuité des vaccins Covid-19 au vu des financements publics injectés pour leur création!
    • Lorsqu’ils sont produits par des entités publiques, des prix accessibles et transparents des vaccins Covid-19!
  • La mise en commun des capacités de production pour augmenter la production de vaccins et d’équipements médicaux!

La santé est un droit fondamental et doit cesser d’être une source de profit!

 

Signataires:

AMCA – Associazione per l’aiuto medico al Centro America, Giubiasco

CADTM – Comité pour l’abolition des dettes illégitimes

CETIM – Association Centre Europe- Tiers Monde, Genève

CSSR – Centrale Sanitaire Suisse romande

medico international schweiz, Zürich

mediCuba-Suisse, Zürich/Genève

People’s Health Movement (PHM), Genève

 

Personne de contact: Raffaele Morgantini, +41227315963

 

 

 

Catégories Actualités Articles Communiqués de presse Droits économiques, sociaux et culturels Droits humains Sociétés transnationales
Étiquettes