Accès à la justice

Le CETIM défend des victimes de violations de droits humains dans les pays du Sud. Il soutient leurs représentants pour accéder aux mécanismes de protection de l’ONU et obtenir leur intervention le cas échéant.

Différents mécanismes peuvent être activés à l’ONU pour obtenir des améliorations concrètes sur le terrain, en particulier le Conseil des droits de l’homme, les Rapporteurs spéciaux des Nations Unies et les comités chargés de surveiller la mise en œuvre des différents traités de droits humains.

Le CETIM travaille principalement avec des organisations paysannes, des syndicats et des organisations représentants des victimes ou des communautés affectées par les opérations de sociétés transnationales (STN), en Colombie, en Équateur, au Guatemala, à Madagascar, au Nigeria, aux Philippines et au Salvador, notamment.

 

Encerclements et déportations de villages au Kurdistan de Turquie (1990-1993)

La Turquie essaie de créer des zones tampons en déportant massivement les villages kurdes qui résistent à l’oppression. Ce sont d’abord des villages proches des frontières qui ont été vidés de leurs habitants, mais depuis la Guerre du Golfe, une déportation massive est mise en place par le gouvernement d’Ankara (liste de villages déportés). Le CETIM demande la nomination d’un Rapporteur spécial chargé de la question des déportations de villages kurdes en Turquie.

Davantage d'informations
1 8 9 10
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn