Violations des libertés syndicales au Tchad

29/03/2017

Le CETIM et son partenaire l’UST dénoncent les mesures drastiques adoptées par le gouvernement tchadien.

Les autorités ont décidé une réduction de 50% des salaires des fonctionnaires et la suppression du droit de grève. Le CETIM appelle le gouvernement tchadien à honorer ses engagements internationaux en matière de droits humains et de droit du travail. Il appuie le travail de l’UST (Union des Syndicats du Tchad). Une centrale syndicale qui milite activement pour l’implication des citoyens dans la lutte contre la pauvreté et la malgouvernance au Tchad.

Lisez l’intervention orale présentée par le CETIM au Conseil des droits de l’homme en mars 2017.

Catégories Actualités Articles Campagnes Déclarations Droits économiques, sociaux et culturels
Étiquettes
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn