Sociétés transnationales

Les sociétés transnationales (STN) sont devenues des acteurs majeurs, puissants et incontournables dans le cadre de la mondialisation de l’économie et leurs activités sont sources directement ou indirectement de multiples violations des droits humains.

Or, c’est généralement l’impunité qui prévaut, en particulier lorsque les victimes sont au Sud. Les STN parviennent en effet bien souvent à échapper aux juridictions nationales grâce à leur pouvoir économique et financier sans précédent, leur caractère transnational, leur versatilité économique et juridique, et les montages complexes qu’elles utilisent pour réaliser leurs activités.

Le CETIM s’engage depuis la fin des années 90 contre l’impunité des sociétés transnationales et en faveur de l’accès à la justice pour les victimes de leurs activités. Le CETIM soutient des mouvements sociaux, des syndicats et des organisations représentant des victimes et des communautés affectées dans le Sud pour leur permettre d’accéder aux mécanismes de protection des droits humains de l’ONU. Et il est impliqué à leurs côtés dans la campagne en faveur de nouvelles normes internationales contraignantes pour mettre fin à l’impunité, offrant son appui pour leur permettre de participer aux négociations et faire entendre leurs propositions.

> Campagne

> Accès à la justice

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn