Réguler les multinationales à l’échelle mondiale

26/04/2016

STN _ image

La conférence « Réguler les multinationales : en France, en Suisse, à l’échelle Européenne et mondiale » a lieu jeudi 28 avril 2016 à Lausanne. Elle est suivie d’un débat.

«On observe depuis trois décennies la montée en puissance des sociétés transnationales (STN) », débute Melik Özden. Le Directeur du CETIM est en charge du suivi des discussions sur la régulation des multinationales se déroulant à l’ONU. « Elles ont accentué leur main-mise sur les ressources naturelles de la planète et dictent leur volonté aux Etats. » Melik Özden poursuit: « Directement ou indirectement, les STN portent une énorme responsabilité dans la détérioration de l’environnement et dans l’accroissement des violations massives des droits humains. »

Des montages juridiques complexes et/ou des statuts spéciaux accordés à des STN dans certains pays permettent à ces entités d’échapper à des poursuites judiciaires. « Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a constaté l’insuffisance des normes existantes à l’échelle internationale », explique le directeur du CETIM. « Pour cela, le Groupe de travail intergouvernemental chargé d’élaborer des normes contraignantes sur les STN est créé en 2014. »

Une initiative suisse

Le 21 avril 2015, une large coalition de la société civile suisse lance l’initiative populaire fédérale pour des multinationales responsables. Son texte soumettrait les sociétés domiciliées en Suisse à un devoir de diligence en matière de droits humains et de normes environnementales. Et cela, pour l’ensemble de leurs relations d’affaires. Les multinationales domiciliées en Suisse pourraient aussi avoir à répondre devant les tribunaux des violations des droits humains. Tout comme des atteintes à l’environnement commises par des firmes qu’elles contrôlent. Ce texte garantirait que les entreprises s’acquittent de leur devoir de diligence. 

La conférence et le débat « Réguler les multinationales : en France, en Suisse, à l’échelle Européenne et mondiale » sont organisés par le bureau romand de l’initiative fédérale « Pour des multinationales responsables » et La Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme. Jeudi 28 avril 2016, à partir de 18h30 à l’Espace Dickens, Avenue Dickens 4, à Lausanne.

Les intervenants:

Béatrix Niser

responsable du bureau romand de l’initiative fédérale « Pour des multinationales responsables », initiative membre de la coalition européenne (ECCG European Coalition for Corporate Justice)

Melik Özden

directeur du CETIM, en charge du suivi des discussions sur la régulation des multinationales se déroulant à l’ONU

Sandra Cossart

de l’association française Sherpa, membre de la coalition européenne (ECCG European Coalition for Corporate Justice

Marie-Laure Ghislain

de l’association française Sherpa, membre de la coalition européenne (ECCG European Coalition for Corporate Justice

Programme

18h30 – 19h30: conférence
19h30 – 20h00: débat
dès 20h00: apéritif
– entrée libre –

Catégories Agenda Articles Campagnes Sociétés transnationales
Étiquettes
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn