Massacres et pillages de la biodiversité à Madagascar

22/03/2017

Le CETIM continue à soutenir la population malgache toujours affectée par la gestion chaotique de son gouvernement.

Le CETIM signale à nouveau les alarmantes violations des droits humains et de l’environnement commises à Madagascar. L’association fait une déclaration lors de la 34è session du Conseil des droits de l’homme.

Le CETIM s’insurge notamment contre le déplacement et l’extrême violence subis par les populations locales. L’association dénonce également le pillage et le trafic des ressources naturelles ainsi que la corruption du gouvernement.

Le CETIM exhorte ce dernier à réagir au plus vite afin que cela cesse.

Il est important de souligner le fait que chaque intervention du CETIM auprès de l’ONU a un impact sur les exactions perpétrées. Après chaque dénonciation, l’information se diffuse rapidement, notamment à travers les médias internationaux et locaux.

En lire plus:

agence ecofin

rfi Afrique

News Mada

Lisez l’intervention orale présentée par le CETIM au Conseil des droits de l’homme en mars 2017.

Catégories Actualités Articles Campagnes Déclarations Droits économiques, sociaux et culturels
Étiquettes
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn