L’être humain et la nature au cœur du débat alimentaire

03/05/2017

Le CETIM fait partie du comité de pilotage de la campagne pour la souveraineté alimentaire.

L’initiative souhaite mettre en œuvre le principe de souveraineté alimentaire en Suisse. Elle veut que la confédération favorise:

1. Une agriculture paysanne diversifiée et nourricière qui tienne compte de nos ressources naturelles notamment du sol, protège nos semences et renonce aux OGM.

2. Une agriculture qui offre un avenir aux générations futures en assurant par des prix rémunérateurs des revenus équitables aux paysan-ne-s comme aux employé-e-s agricoles et en garantissant aux jeunes un accès à la terre.

3. Un marché plus transparent, qui soit au service des paysan-ne-s comme des consommateurs-trices; un renforcement des circuits courts pour promouvoir et dynamiser la production de proximité, les emplois dans les régions, réduire les transports et garantir une meilleure traçabilité.

4. Un commerce international plus équitable par le biais d’une frontière qui joue son rôle régulateur; un droit de se protéger et un devoir de renoncer à des subventions à l’exportation.

5. Une agriculture et une alimentation citoyenne qui soient à l’écoute de la population; que celle-ci soit souveraine sur le type de politiques agricole et alimentaire qu’elle souhaite développer au plus proche de ses souhaits et en respect des autres régions.

Le concept de souveraineté alimentaire met les paysans, les producteurs agricoles et les consommateurs au cœur du débat et soutien les peuples dans leur droit à produire localement. La souveraineté alimentaire est le droit des personnes de définir leur propre politique alimentaire, agricole et de pêche. 

Plus d’informations: www.souverainete-alimentaire.ch

Catégories Actualités Articles Campagnes Droits des paysans Droits humains
Étiquettes
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn