Conférence parallèle sur la souveraineté alimentaire

04/04/2017

A l’occasion de la 34ème session du Conseil des droits de l’homme, le CETIM, FIAN International et La Vía Campesina ont le plaisir de vous inviter à une conférence parallèle:

Pourquoi le droit à la souveraineté alimentaire est aussi crucial pour les paysans européens ?

Déclaration internationale des droits des paysans et autres personnes travaillant en milieu rural

Mercredi 15 mars 2017, 13:00-15:00, 
Palais des Nations, Salle XXVII

Intervenant-e-s:

S.E. Mme Nardi Suxo Iturre, 
Ambassadrice, Représentante Permanente de l’État Plurinational de Bolivie auprès des Nations Unies et autres Organisations Internationales à Genève

Mme Ramona Duminicioiu, Ecoruralis, Roumanie

Mme Lynne Davis, Land worker’s alliance, United Kingdom

Monsieur Alexis Corthay, Uniterre, Suisse

M. Olivier de Schutter, co-Président du panel d’experts sur les systèmes alimentaires durables, membre du Comité des droits économiques sociaux et culturels de l’ONU, ancien Rapporteur spécial de l’ONU sur le droits à l’alimentation (vidéo)

Il y a aujourd’hui environ 1.2 milliard de paysans à l’échelle mondiale et, avec leur famille, ils représentent un tiers de l’humanité. En termes absolus, il y a plus de paysans de nos jours qu’il n’y en a jamais eu auparavant. Les paysans et autres travailleurs ruraux sont essentiels à la souveraneité alimentaire et à la réalisation du droit à l’alimentation. L’agriculture paysanne fournit jusqu’à 80% des aliments consommés localement alors qu’elle ne possède que 25% des terres agricoles ; une véritable efficience !

Or, les paysans et autres travailleurs ruraux font partie des groupes les plus vulnérables et discriminés. Ils sont victimes de multiples violations systématiques de leurs droits humains et souffrent de façon disproportionnée de la faim et de la pauvreté. 75% des personnes qui souffrent d’extrême pauvreté et 80% de celles victimes de la faim dans le monde vivent et travaillent dans les zones rurales.

Suivant les recommandations de son Comité consultatif, le Conseil des droits de l’homme a décidé en 2012 (A/HRC/21/19) d’établir un groupe de travail intergouvernemental chargé d’élaborer et d’adopter une Déclaration sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales. Ledit groupe de travail a tenu 3 sessions de négociation (2013, 2015, 2016) et la prochaine se tiendra du 15 au 19 mai 2017.

Parmi les différents articles de la Déclaration, l’article 15 concerne le Droit à la souveraineté alimentaire. Lors de cet événement parallèle nous souhaitons expliquer pourquoi la reconnaissance de ce droit est essentiel pour le maintien d’une agriculture dans nos pays et régions, gage d’une production de qualité et en suffisance pour l’ensemble de la population.

Interprétation vers l’Anglais, l’Espagnol et le Français.

Catégories Agenda Conférences
Étiquettes
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn