Conférence parallèle « Droits des paysans et autres travailleurs ruraux: la valeur ajoutée d’une Déclaration des Nations Unies »

21/09/2015 IMG_0061

CONFÉRENCE PARALLÈLE

A l’occasion de la 30ème session du Conseil des droits de l’homme, le CETIM, FIAN International et La Vía Campesina ont le plaisir de vous inviter à une conférence parallèle sur

Droits des paysans et autres travailleurs ruraux:
la valeur ajoutée d’une Déclaration des Nations Unies

Lundi 21 septembre 2015, 13:00-15:00,
Palais des Nations, Salle XI

Intervenants:

S.E. Mme Nardi Suxo Iturry
Ambassadrice, Représentante Permanente de l’État Plurinational de Bolivie auprès des Nations Unies et autres Organisations Internationales à Genève

M. Ndiakhate Fall
Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux, Sénégal

Mme Geneviève Savigny
Confédération Paysanne, France

M. Zainal Arifin Fuad
Serikat Petani, Indonésie

M. Diego Montón
Mouvement national paysan indigène, Argentine

Interprétation vers l’Anglais, l’Espagnol et le Français
Des sandwiches seront servis

Il y a aujourd’hui environ 1.2 milliard de paysans à l’échelle mondiale et, avec leur famille, ils représentent un tiers de l’humanité. En termes absolus, il y a plus de paysans de nos jours qu’il n’y en a jamais eu auparavant. Les paysans et autres travailleurs ruraux sont essentiels à la sécurité alimentaire et la réalisation du droit à l’alimentation, en particulier dans les pays du Sud où ils fournissent jusqu’à 80% des aliments consommés localement. Ils jouent également un rôle déterminant dans la lutte contre le changement climatique et la conservation de la biodiversité et des semences.

Or, les paysans et autres travailleurs ruraux font partie des groupes les plus vulnérables et discriminés. Ils sont victimes de multiples violations de leurs droits humains et souffrent de façon disproportionnée de la faim et de la pauvreté. 75% des personnes qui souffrent d’extrême pauvreté et 80% de celles victimes de la faim dans le monde vivent et travaillent dans les zones rurales.

Suivant les recommandations de son Comité consultatif, le Conseil des droits de l’homme a décidé en 2012 (A/HRC/21/19) d’établir un groupe de travail intergouvernemental chargé d’élaborer et d’adopter une Déclaration sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales. Le dit groupe de travail a tenu sa première session en juillet 2013 et sa deuxième session de février cette année.

Le Conseil des droits de l’homme doit désormais examiner le rapport de la deuxième session du groupe de travail intergouvernemental et se prononcer sur le renouvellement de son mandat. Les différents intervenants à cette conférence parallèle expliqueront pourquoi il est essentiel que le processus puisse se poursuivre et quelle est la valeur ajoutée d’une Déclaration des Nations Unies.

Catégories Agenda Articles Campagnes Conférences Droits des paysans Droits humains
Étiquettes biodiversité changement climatique Conseil des droits de l'homme droit à l'alimentation La Via Campesina souveraineté alimentaire
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn